Le GIE de la Bièvre a conclu sa journée de formation « Sol Vivant«  : tour de parcelles, test bêche, retour sur les notions agronomiques et les itinéraires culturaux… La formation a notamment permis de conduire un travail collectif sur deux thèmes centraux : la définition des assolements (lesquels ? sur quel calendrier) et son couplage avec l’épandage du digestat. Chacun repart avec des pistes d’évolution très concrètes pour son exploitation. Le groupe  va poursuivre son travail, notamment avec le suivi des parcelles-témoins mises en place.

Une formation proposée par Rhizo’ financée par le VIVEA