« La clé, c’est les couverts ! » Conclusion unanime des stagiaires à l’issue de la 1ère journée de leur formation « sol vivant », organisée par Rhizosphère pour le GIE de la Bièvre (38).

Le groupe, réuni autour du projet de méthanisation MéthanIsère, entend bien tirer profit de la prochaine disponibilité du digestat pour engager une fertilisation organique des parcelles. Pour aborder sereinement cette évolution, le GIE a donc décidé de solliciter Rhizosphère pour une formation sur le sol vivant. La 1ère journée a donc été consacrée au fonctionnement physique, chimique et organique du sol. Le groupe a défini collectivement les indicateurs de « diagnostic  » et de suivi. L’après-midi a été consacré à des tests, simples, très peu onéreux, facilement reproductibles sur toutes les parcelles, et qui permettent d’avoir une première idée de la qualité de son sol.

Une formation soutenue par le VIVEA et le FEADER