Rhizosphère conduit actuellement une réflexion sur les réseaux d’agriculteurs en agro-écologie. Cinq étudiants (dernière année formation Ingénieur Agronome) réalisent un portrait dynamique des différentes initiatives. Ce travail s’inscrit dans leur cursus spécialisé en agro-écologie ; il fera l’objet d’une restitution en décembre 2017.

L’agro-écologie voit se développer, peut-être encore plus que les autres approches agricoles, des initiatives collectives d’agriculteurs. La mise en réseau devient souvent une composante majeure de la réussite des initiatives : elle permet de ne pas s’essouffler, de jouer sur l’émulation externe au groupe, de bénéficier du retour d’expérience et du regard extérieur d’agriculteurs qui travaillent sur des thèmes identiques ou voisins, et peuvent y apporter des réponses différentes. Bref, le travail en réseau facilite la montée en compétence et entretient la dynamique. Un cercle vertueux, donc.